Menu

Nous vous invitons à prendre connaissance du message que le président du SPUL, Louis-Philippe Lampron, a adressé aux membres du SPUL :

À tous les membres du SPUL

Chères collègues,
Chers collègues,

Vous avez pris connaissance, au cours des derniers jours, de la décision de l’Université Laval de suspendre un de nos collègues pour des propos qu’il a tenus sur les vaccins contre la COVID-19.

Au cours des derniers jours, mon collègue de l’exécutif, Simon Viviers, et moi avons accordé plusieurs entrevues dans différents médias résumant la posture du SPUL dans cette affaire : l’Université a erré en imposant une sanction disciplinaire à ce collègue pour des propos tenus lors d’interventions publiques.

Indépendamment de ce qu’on peut penser des propos tenus ou affirmations faites par un.e collègue, les directions d’université n’ont aucune légitimité à intervenir sur le contenu d’interventions faites par ces mêmes collègues. Le contraire foule aux pieds les conditions de création de la connaissance au sein des universités, qui reposent sur le principe de la liberté académique et exigent que les universités laissent les collègues débattre de la validité des idées portées dans l’espace public.

Pour cette raison, nous avons contesté, par grief, la décision de l’Université de suspendre le collègue au nom du respect de la liberté académique, qui trouve par ailleurs une définition très robuste au sein de notre convention collective. Nous contesterons, de même, toute décision de l’Université qui placerait un.e collègue dans une pareille situation.

À la lumière de la levée de boucliers quasi unanime provoquée par la nouvelle de cette suspension, nous espérons vivement que la direction de l’Université entendra raison et reviendra sur sa décision. À défaut, nous demeurons déterminés à défendre les conditions d’exercice des fonctions professorales, qui reposent sur le respect de la liberté académique.

Bien cordialement,

Louis-Philippe

À lire dans les médias :

À lire également :

Louis-Philippe Lampron | Président
Pour le Comité exécutif du SPUL 

Syndicat des professeurs et professeures
de l’Université Laval
spul@spul.ulaval.caTéléphone: 418 656-2955Syndicat des professeurs et professeures de l’Université Laval
2325, rue de l’Université, bureau 3339
Pavillon Alphonse-Desjardins, Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
Avis relatif à la confidentialité : 
Le contenu du présent courriel peut être confidentiel et est protégé. Il s’adresse au destinataire prévu ou à une personne autorisée à le recevoir en son nom. Il est interdit de l’utiliser ou de divulguer sans autorisation. Merci de nous informer si vous recevez ce courriel par erreur.

Le SPUL est à la recherche d’une nouvelle vice-présidente ou d’un nouveau vice-président pour siéger au comité exécutif. Le mandat débutera aussitôt l’élection complétée, le 18 février 2022, et s’étendra jusqu’au 31 mai 2023. Un appel de candidatures sera lancé dans les prochains jours à tous les membres du SPUL. Pour obtenir la description du rôle du Comité exécutif et de la vice-présidence, vous pouvez consulter les Statuts du SPUL, disponibles ici.

Un.e professeur.e est recherché.e pour siéger au Comité du SPUL sur les assurances collectives. En tant que membre régulier, il ou elle participerait aux rencontres préparatoires à celles du Comité de gestion des assurances collectives, où siègent les deux parties et qui se tiennent de 4 à 6 fois par année. L’objectif de ces rencontres est de préparer la position de la partie syndicale sur les enjeux qui sont à l’ordre du jour des réunions avec la partie patronale, et ce, pour tout ce qui a trait aux assurances collectives (assurance salaire, assurance santé, assurance vie).

L’Infolettre du SPUL constituera désormais un véhicule privilégié pour les communications du SPUL. Le Comité exécutif souhaite ainsi dynamiser et faciliter ses communications et celles des autres comités. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires!

Publiée sur une base mensuelle, l’Infolettre du SPUL centralisera les nouvelles relatives au SPUL, les décisions et préoccupations traitées en Conseil syndical, ainsi que les informations et dates importantes à connaitre pour les membres. Elle tâchera de valoriser l’implication syndicale et les initiatives soutenant la poursuite de la mission du SPUL. En ce sens, n’hésitez pas à nous contacter à spul@spul.ulaval.c pour nous faire part de vos nouvelles, commentaires ou suggestions pour améliorer l’infolettre. Sachez également que l’infolettre sera diffusée à partir d’une plateforme d’envoi de courriels, ce qui nous permettra de compiler des données sur la lecture des différentes sections et favorisera ainsi son amélioration continue.

Enfin, bien que cette initiative doive permettre de centraliser les communications et de limiter l’envoi de courriels, vous recevrez néanmoins des communications par courriel en certaines circonstances jugées essentielles par le Comité exécutif.

Abonnez-vous à l’infolettre du SPUL

Infos du président

Trois départs de collègues largement impliqués au SPUL

Le président souligne le départ de la vie syndicale de trois collègues qui ont joué un rôle très important pour le syndicat : John G. Kingma, Marc Desgagné et Jacques Rivet. Après avoir œuvré 13 ans comme délégué de la section Médecine, Pr Kingma a siégé plus de 15 ans au Comité exécutif en plus de représenter le SPUL dans des négociations importantes avec l’Employeur au fil des années. Marc Desgagné a mis son savoir-faire à la disposition des membres du SPUL pendant plus de 15 ans, particulièrement en veillant sur tous les aspects de notre régime d’assurances collectives. Enfin, l’implication de Jacques Rivet remonte au tout début du SPUL, en 1978. Il s’est investi dans les communications du syndicat, en occupant notamment, dans les 15 dernières années, le poste de communicateur civique. Des motions de remerciement et de reconnaissance ont été proposées par le Comité exécutif pour souligner la contribution de ces trois collègues.

Modalités d’enseignement à la session d’hiver 2022

La ligne adoptée par l’Université est manifestement de se conformer à ce que demande le gouvernement, dans un contexte où le décret gouvernemental qui est toujours en vigueur implique un retour des cours en présentiel à l’issue du plan de repli. Le SPUL entend demander à l’administration de faire preuve de flexibilité pour les collègues qui seraient inquiets des conditions sanitaires et qui souhaiteraient demeurer à distance lorsque se fera le retour en présentiel. Cette position rejoint celle de la Table des partenaires universitaires sur les modalités d’enseignement et les mesures sanitaires.

Lettre d’entente liée à la COVID-19

Vu le contexte pandémique, le SPUL a demandé au VREDIRH de renouveler les deux lettres d’entente liées à la COVID-19, soit la lettre d’entente générale ainsi que la lettre d’entente sur l’année d’études et de recherche. Un ajout a été proposé à cette dernière pour permettre le report d’AÉR des collègues qui avaient prévu des séjours à l’étranger cet hiver et qui sont dans l’incapacité de réaliser leur projet comme prévu. Les membres seront évidemment informés de l’issue de ces négociations.

Projet de révision des Statuts UL

Le Comité exécutif a répondu à l’invitation de la secrétaire générale, qui travaille à la préparation d’une seconde version de son projet de révision des Statuts de l’UL, et a préparé des propositions visant à améliorer la collégialité. Tous les membres peuvent écrire à la secrétaire générale pour l’encourager à adopter les propositions du CEX ou pour leur soumettre d’autres propositions de leur cru.

Comité de négociation

Le comité exécutif a proposé au Conseil la formation d’un Comité de négociation composé de 4 personnes suivant les principes suivants : avoir la plus large diversité de voix en termes de stade dans l’avancement dans la carrière, respecter la parité hommes – femmes; et avoir une représentation équilibrée entre l’est et l’ouest du campus. Ce comité sera appuyé dans son travail par deux comités thématiques d’appui à la négociation : l’un sur la rémunération et l’autre sur tout ce qui concerne la charge de travail.

Préoccupations des sections syndicales

Plusieurs délégué.e.s rapportent les conséquences négatives importantes des décisions découlant des restrictions sanitaires. L’incertitude entraîne une grande anxiété pour plusieurs collègues face à leur propre travail, mais aussi pour les étudiant.e.s, ce qui n’est pas sans affecter le travail des professeur.e.s. En plus d’être parfois noyés de courriels, les collègues sont appelés à jouer un rôle de soutien psychosocial lourd à porter. Tel qu’annoncé, le Comité exécutif continuera ses représentations pour que les professeur.e.s puissent bénéficier d’une flexibilité dans leur approche pédagogique et leur permettre une prévisibilité au bénéfice de toutes et tous.

En référence à un article de La Presse, un délégué s’inquiète de l’atteinte à la liberté universitaire que constitue le Programme d’appui à la laïcité. La situation est très inquiétante et problématique, en effet, et le Comité exécutif suivra le dossier de près. Le SPUL sera particulièrement vigilant quant aux suites qui seront données au rapport de la Commission Cloutier sur la liberté universitaire.

Un délégué rapporte la charge de travail importante découlant des mesures d’accommodement pour les cours en grands groupes, notamment. Le président rappelle que l’Université a le devoir de fournir le soutien technopédagogique et administratif nécessaire dans ces situations.

Enfin, des préoccupations ont également été soulevées relativement, d’une part, aux décisions et communications de la Haute administration quant à la fermeture de l’Université lors de tempête de neige – la dernière ayant causé des conséquences négatives importantes pour plusieurs professeur.e.s et étudiant.e.s – et, d’autre part, concernant les liens entre les rapports d’activité et le processus d’adoption de la charge globale de travail dans les unités.

Élections

Comité de négociation :

Comité d’aide financière :

Comité du SPUL sur les assurances collectives :

Motions de remerciements et de reconnaissance

Les motions suivantes ont été adoptées à l’unanimité :

Contactez votre délégué.e

Le Conseil syndical est l’instance qui dirige le syndicat et le représente en qualité de mandataire de l’Assemblée générale. Il est impératif que la voix des professeur.e.s y soit représentée adéquatement. C’est pourquoi nous vous invitons à contacter le délégué ou la déléguée de votre section syndicale pour discuter avec lui ou avec elle de vos préoccupations. Sachez également que vous avez accès aux procès-verbaux des rencontres du Conseil syndical sur l’Intranet du site web du SPUL. Et si, d’aventure, vous faites partie d’une section qui n’est pas représentée au Conseil syndical, pourquoi ne pas faire le saut?

Le Conseil syndical a adopté le 26 novembre dernier la version sommaire du cahier des charges en vue de la négociation de la prochaine convention collective. Les membres seront consultés par leurs délégué.e.s cet hiver en vue de la préparation du cahier des charges détaillé.

La lettre d’entente sur la reconduction de la convention collective signée le 29 janvier 2021 prendra fin le 1er décembre 2022. Le SPUL et l’Employeur se sont engagés mutuellement à débuter les discussions sur la nouvelle convention collective au plus tard le 1er septembre 2022, par l’échange de leur cahier des charges détaillé respectif.

De manière à ce que les membres puissent être impliqués dans la préparation de ce cahier des charges, le Comité exécutif publiera au mois de février la version sommaire du cahier des charges, qui présente les grands enjeux et les orientations qui structureront les demandes du SPUL dans le cadre de la négociation de notre convention collective. Dans les semaines et mois à venir, prenant appui sur cette première version, les délégué.e.s au Conseil syndical travailleront en étroite collaboration avec le Comité exécutif et le Comité de négociation à la préparation du cahier des charges détaillé.

La publication dès février d’un document qui présente les grands enjeux de la négociation à venir permettra par ailleurs aux membres d’évaluer les candidatures à la course au rectorat à la lumière des enjeux fondamentaux au regard des conditions d’exercice des professeur.e.s pour réaliser la mission de l’Université.

Cette façon de procéder saura, espérons-le, mobiliser les membres et développer le rapport de force pour l’entrée dans le processus de négociation en septembre 2022.

Le projet de révision des Statuts de l’Université Laval, soumis pour commentaires à la communauté universitaire le 16 juillet 2021, fait actuellement l’objet d’un travail de réécriture visant à tenir compte des très nombreux commentaires critiques reçus au cours de la période de consultation, qui a pris fin le 1er octobre 2021.

Appuyés à l’unanimité par le Conseil syndical lors de la séance du 24 septembre 2021, nous avons soumis une analyse détaillée du projet initial de révision des statuts, dans laquelle nous dénoncions fermement l’affaiblissement inacceptable du principe de direction collégiale de l’Université Laval qui aurait découlé de cette révision. Comme la version actuelle des Statuts de l’Université Laval souffre déjà de lacunes importantes en ce qui concerne la protection de la collégialité universitaire, principe phare contribuant à la capacité des institutions universitaires de réaliser leur mission d’intérêt public, nous avions également esquissé, en conclusion de cette analyse détaillée, quelques pistes qui devraient être explorées pour renforcer cette même collégialité universitaire.

Lors d’une rencontre sur la question de la révision des statuts tenue le 26 novembre 2021 avec les dirigeant.es de la plupart des associations (syndicales et étudiantes) représentant les membres de la communauté universitaire, la Secrétaire générale a annoncé son intention de revoir le projet de révision des statuts en tenant compte des commentaires déjà reçus et nous a invités à lui soumettre des propositions concrètes d’amélioration des statuts qui l’aideront à préparer cette nouvelle version.

Le présent document a donc pour but de répondre à cette invitation de la Secrétaire générale en énonçant plusieurs propositions qui auraient pour effet d’améliorer la version actuelle des Statuts de l’Université et favoriseraient une véritable direction collégiale de l’Université Laval.

Nous avons regroupé nos propositions autour des trois pôles suivants :

1.       Renforcement du pouvoir décisionnel des assemblées et de la transparence des délibérations

2.       Revalorisation de la démocratie universitaire et du leadership des dirigeant.es

3.       Équilibre des pouvoirs et responsabilités entre le CA, le CU et le CEX

2022-01-10-Revisions-statuts-UL-SPUL-Doc-2-1-1Télécharger

© Tous droits réservés Syndicat des professeurs et professeures de l’Université Laval 2022