Menu

Communicateur civique

— Retour

Été 2020 – Numéro 85

Conseil universitaire du 9 juin 2020
Séance virtuelle


LA SOLIDARITÉ MISE À L’ÉPREUVE FACE AUX DÉFIS DES PROCHAINS MOIS

UN BUDGET SPÉCIAL À LA FIN AOÛT

La rectrice Sophie D’Amours informe les délégué.e.s du Conseil universitaire réuni.e.s en séance virtuelle, le 9 juin dernier, qu’un budget spécial sera élaboré à la fin août afin de recueillir leur approbation pour qu’il soit présenté, par la suite, au Conseil d’administration. Elle souligne que « la solidarité de notre institution a fait sa force au cours des années. » Elle reconnaît que cette solidarité « sera peut-être mise à l’épreuve » en raison des défis auxquels la communauté universitaire aura bientôt à faire face. Ainsi souhaite-t-elle que l’unité des membres de cette dernière soit exemplaire et qu’elle permette « de nous illustrer en gardant le focus sur la réussite de nos étudiant.e.s. devant des décisions qui seront difficiles à prendre. » Elle est, par ailleurs, convaincue que « jusqu’à maintenant on a bien tirer notre épingle du jeu dans cette crise sanitaire mondiale. » Enfin, elle rappelle qu’une des grandes forces de l’Université Laval repose sur sa « compétence en techno-pédagogie » comme l’a prouvé le réaménagement de l’enseignement en mode virtuel et les dispositions spéciales adoptées en vue de  répondre aux nécessités de la gent étudiante à la fin de la session d’hiver.  Quant à l’avenir immédiat, elle avoue qu’il lui apparaît très clair « qu’on aura des défis financiers importants [à relever] ».

Un guide d’adaptation

En vue de la rentrée de la session de l’automne 2020, l’élaboration des lignes directrices a été demandée à la Commission des affaires étudiantes ainsi qu’au vice-rectorat aux études et affaires étudiantes. Le professeur Victor Thibaudeau, président de la Commission, estime que  « la rentrée, cet automne, ne sera pas tout à fait comme celle à laquelle on est habitué. » Il est d’avis que «  l’expérience étudiante » pourrait être affectée si on n’y prend garde, particulièrement si on fait fi de principes de qualité chers à l’Université. Il explique aux délégué.e.s que, sous l’instigation de la rectrice et après une vaste consultation des personnes concernées, la Commission des affaires  étudiantes est en train  de préparer « un petit document assez ciblé » qui va inciter la communauté universitaire à porter attention à des situations qui comporteraient des risques. « Ce ne sera pas un guide de procédure, mur à mur », insiste-t-il. Il contiendra un ensemble de suggestions qui devront être appliquées en fonction de la particularité du vécu dans chacune des unités administratives. Victor Thibaudeau affirme sa conviction que ces dernières sont déjà très bien préparées pour la rentrée d’automne. Il fait simplement l’hypothèse que le guide peut être utile comme instrument complémentaire à leur préparation. La vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes, Caroline Senécal, ajoute que le guide contient des suggestions pertinentes pour les étudiant.e.s qui ont des besoins particuliers. La Commission des affaires étudiantes a pour objectif de le publier dès la fin de juin.

Évaluation de programmes

Maîtrise en affaires publiques : Deux nouveaux cours seront offerts à partir de la session d’automne 2020 : Économie et politiques publiques ; La fonction publique au quotidien ;

Baccalauréat en sciences biomédicales : Un ajout :  Bioéthique : fondements et enjeux, cours élaboré par la Faculté de théologie et de sciences religieuses ;

Baccalauréat intégré en environnements naturels et aménagés : Faire mieux connaître le programme auprès des employeurs potentiels.

Création de programmes

Le Certificat sur les féminismes, les genres et les sociétés est implanté à la session d’automne 2020. Il est rattaché à la Faculté des sciences sociales et à la Faculté des lettres et des sciences humaines ;

Le 1er  juillet 2021, le Diplôme de formation complémentaire en médecine du sport et de l’exercice sera implanté à la Faculté de médecine.

Évaluation de Centres de recherche

Centre de recherche sur les risques, les enjeux économiques et politiques publiques (CRREP-Laval) 

Le statut de centre reconnu au CRREP-Laval est renouvelé. Dans douze mois, la direction devra transmette :

– une mise à jour de ses statuts ;

– un plan faisant état de mesures mises en place pour augmenter le recrutement de stagiaires postdoctoraux ;

– un plan faisant état de mesures mises en place pour faciliter l’accueil et l’intégration des étudiant.e.s et pour favoriser un meilleur sentiment d’appartenance au CRREP-Laval. La prochaine évaluation aura lieu dans cinq ans.

Centre de recherche sur les matériaux avancés (CERMA) 

Le statut de centre reconnu au CERMA est renouvelé. Dans six mois, la direction doit transmettre un plan visant à augmenter les indices de cohésion entre ses membres, notamment par des codirections, des publications et des subventions conjointes. La prochaine évaluation aura lieu dans cinq ans.                                                                                                                                          

EN BREF

Le grade décerné pour le baccalauréat intégré en économie et mathématiques sera dorénavant celui de Bachelier ès sciences(B.Sc.) ;

43 professeur.e.s deviennent agrégé.e.s alors que 42 professeur.e.s obtiennent leur  titularisation.

                                                                                                                                                                                          Jacques Rivet, cc

— Retour

© Tous droits réservés Syndicat des professeurs et professeures de l’Université Laval 2022