Menu

Communicateur civique

— Retour

Été 2021 – Numéro 93

Conseil universitaire du 8 juin 2021
Séance virtuelle

Création de programmes de cours : du doctorat au certificat  

Les dossiers d’un doctorat en criminologie, d’un baccalauréat en sexologie, d’un diplôme d’études supérieures spécialisées en intelligence artificielle ainsi qu’un certificat en études littéraires et un certificat en santé, sécurité et mieux être au travail ont été examinés, donnant lieu à leur création par les membres du CU. Les programmes de doctorat en criminologie et de baccalauréat en sexologie devront recevoir « les approbations usuelles du Bureau de coopération interuniversitaire et du ministère de l’Enseignement supérieur » avant que le Comité exécutif de l’Université en fixe la date d’implantation.

Doctorat en criminologie

Le programme de doctorat en criminologie se démarque par la diversité de ses orientations théoriques, conceptuelles et méthodologiques. Deux séminaires sont obligatoires pour toutes les personnes qui y sont inscrites, soit le Séminaire d’épistémologie en criminologie (CRI-8000) et le Séminaire de projet de thèse (CRI-8001). Elles doivent compléter deux examens de synthèse dont le premier concerne un aspect théorique, le second exigeant de formuler et de présenter par écrit un projet de thèse et de le défendre oralement. Rattaché à l’École de travail social et de criminologie de la Faculté des sciences sociales, il n’est accessible qu’à la session d’automne.

Baccalauréat en sexologie

Le programme de baccalauréat en sexologie comprend 90 crédits menant à l’obtention du grade de bachelier ès science (B.Sc.). Il a pour objectif de former des sexologues aptes à évaluer le comportement et le développement sexuels de la personne. Il les rend également compétent.e.s pour déterminer des interventions et des traitements dans le but de favoriser un meilleur équilibre sexuel chez l’être humain en interaction avec son environnement. Dans cette optique, les cinq grandes compétences ciblées par le programme sont l’expertise (démarche clinique), le professionnalisme (pratique réflexive), la collaboration (approche clientèle), la promotion (meilleures pratiques) et la communication (favoriser les échanges). Le programme est rattaché aux Facultés de médecine et de sciences sociales.

DESS

Le Diplôme d’études supérieures spécialisées en intelligence artificiel (DESS en IA) est un programme court de 24 crédits qui peut se compléter en deux sessions à temps plein, comparativement à 45 crédits en un minimum de quatre sessions pour la maîtrise. De plus, il peut être suivi à temps partiel et presque entièrement à distance, ce qui offre une plus grande flexibilité pour des personnes en emploi. Ce programme a été conçu de manière à servir de porte d’entrée à la maîtrise. Les objectifs spécifiques du programme sont les suivants : se familiariser avec l’apprentissage machine en maîtrisant ses fondements mathématiques et l’usage des différentes techniques qui y sont sous-jacentes, connaître ses logiciels usuels et discerner les enjeux éthiques posés par l’IA. Rattaché au Département d’informatique et de génie logiciel de la Faculté des sciences et de génie, il est accessible aux sessions d’automne et d’hiver.

Certificats

Le certificat en études littéraires a pour domaine principal les littératures d’expression française (littérature française, littérature québécoise et littératures de la francophonie) avec une ouverture aux cours de littératures comparées et de littérature universelle. Il vise à initier les personnes à la richesse de ces corpus littéraires à partir des périodes historiques, des genres littéraires, ainsi que des œuvres et des auteurs /autrices marquant.e.s. La littérature y est envisagée aussi bien comme un phénomène social que comme un ensemble de pratiques esthétiques. Rattaché à la Faculté des lettres et des sciences humaines, le programme entre en fonctionnement à la session d’automne 2021.

Le certificat en santé, sécurité et mieux-être au travail (C-SSMET) vise à former une personne qui sait interagir de manière stratégique avec les différents acteurs internes et externes du milieu de travail. Ce certificat applique une approche d’analyse systémique, critique et éclairée à l’aide des connaissances scientifiques qui favorisent l’intégration de la prévention et du mieux-être aux pratiques organisationnelles. Il permet d’acquérir des notions fondamentales et un regard critique sur la gestion, les risques et les dispositifs de prévention en santé, sécurité et mieux-être au travail. Rattaché à la Faculté des sciences de l’administration, le C-SSMET implique cependant une participation active des Facultés des sciences de l’administration et des sciences sociales ainsi que de la Faculté de droit. Son implantation aura lieu à la session d’hiver 2022.

Centre de recherche

Le Centre de recherche sur la géologie et l’ingénierie des ressources minérales (E4m) voit renouvelé pour les cinq prochaines années son statut de centre de recherche reconnu. L’évaluation de la Commission de la recherche contient les conditions suivantes à ce renouvèlement : 1- produire, dans les prochains six mois, un plan d’augmentation des indices de cohésion entre ses membres, notamment par des codirections, des publications et subventions conjointes; 2- soumettre, dans le même délai, un plan d’intégration et de mobilisation des nouveaux étudiants et des nouvelles étudiantes, particulièrement ceux et celles provenant de l’étranger. La prochaine évaluation du Centre aura lieu dans cinq ans.

BRÈVES

  • La professeure Audette Sylvestre (Médecine) demande des précisions concernant le retour sur le campus à la session d’automne 2021 jugeant confuses les informations qui circulent à ce sujet. Le vice-recteur Robert Beauregard réaffirme que l’objectif poursuivi est d’avoir un retour « le plus possible en présentiel ». Mais qu’il faut tenir compte des personnes éloignées inscrites qui ne pourront pas revenir pour le début de la session d’automne 2021 dont celles vivant en milieu éloigné ou à l’étranger ; 
  • Le professeur Georges Lévesque (Médecine) déplore que, bien qu’il y ait deux directeurs-professeurs de programme, membres du comité institutionnel de révision du Règlement des études, il n’y a aucun.e professeur.e ordinaire pour accompagner les membres-étudiants présents ;
  • À propos des modifications apportées au Règlement des études, la professeure Jocelyne Mathieu (Lettres et sciences humaines) constate qu’il y a des critères concernant la langue anglaise mais pas pour la langue française. Il est stipulé que le travail est à venir sur cette question ;
  • Le Conseil universitaire accorde le statut de centre reconnu au Centre d’études et d’interventions en santé mentale (CÉISM).  Dans un an, la direction doit transmette à la Commission de la recherche un rapport d’étape sur la mise en application d’un plan de développement comprenant une présentation des dimensions méthodologiques de ses axes de recherche. La version révisée des statuts doit aussi être soumise à la Commission avant son adoption par l’assemblée générale du Centre. 

        Jacques Rivet, cc 

— Retour

© Tous droits réservés Syndicat des professeurs et professeures de l’Université Laval 2022